Ludovic Teulade sélectionné pour le Watermana 2018 !

reportage - 31-10-2018

Nous sommes à un mois du mythique Watermana (anciennement Ironmana), l’un des plus importants événements multi-disciplines au monde, qui attire les Watermen du monde entier !

Cet événement combine à la fois des épreuves sur terre, en mer, utilisant différents types de planches (SUP, Prone et d’autres), demandant ainsi une véritable connaissance du milieu marin et des capacités hors-normes !

Les participants du monde entier se rassemblent pendant une semaine à Huahine, en Polynésie Française, pour s’affronter sur les différentes épreuves.

Le slogan de cette compétition donne le ton : “Ne vous attendez à rien, soyez prêts à tout !”.
Aussi, le Watermana ne se limite pas à une compétition : il s’agit également d’une aventure sportive et d’une expérience collective, d’un partage de culture et d’émotions.
Notre Ambassadeur part à Tahiti le 9 Novembre prochain, dans l’optique de s’entraîner sur place avant la compétition, qui se déroulera du 26 Novembre au 2 Décembre.

 

Nous en avons donc profité pour lui poser quelques questions, en voici le résumé …

 

 

 

 

 

 

Ludo, comment as-tu été sélectionné ?

 

J’ai été sélectionné grâce à la « Wild Card », que les sponsors de l’événement (TotalSup et Air Tahiti Nui) m’ont attribué après ma deuxième place au Waterman Challenge de Soulac, qui s’est déroulé le 15 Septembre dernier. Cette compétition consistait à réaliser 1 kilomètre de natation, suivi de 4 km de prone, suivi de 5km de course à pied et de 5km de SUP pour finir !

 

 

 

Quelles sont tes attentes concernant la compétition ?

 

Sur le plan compétition, je m’attends à plusieurs longues distances à réaliser dans les 3 disciplines, puis certainement des triathlons (enchaînement des 3) sur des parcours plus courts. La majorité des épreuves devrait se dérouler dans le lagon, mais il n’est pas exclu que l’on sorte en mer et que l’on ait quelques parcours downwind !
On nous a prévenu qu’il fallait s’attendre à réaliser 30km de SUP, 30km de Prone et 3km de natation. On est sur des durées de course de plus de 3 heures, et avec la chaleur cela peut s’avérer compliqué !
On nous a également demandé d’emporter avec nous une lampe frontale étanche, pour certainement des épreuves de courses à pied et de nages de nuit ! Ce sera donc une semaine très chargée sur le plan physique, cela va demander une endurance hors du commun, surtout sur les derniers jours de compétition !
Sur le plan humain, ce sera l’occasion de rencontrer de nombreux riders et watermen internationaux, mais aussi de partager une expérience inoubliable puisque nous serons sur une île paradisiaque et que nous nous affronterons plusieurs fois par jours !

Il y a également des épreuves en équipe, ce qui permettra d’apprendre à mieux se connaitre et de se motiver mutuellement !

 

 

 

Dans cette compétition, c’est surtout le dépassement de soi, l’aventure et l’ambiance entre athlètes qui prime sur les résultats.

 

 

 

Comment comptes-tu t’entraîner pour les épreuves de natation et de Prone ?

 

Je suis aujourd’hui un spécialiste du SUP, et je m’entraîne toute l’année exclusivement pour les courses de SUP.

Cependant, j’ai la chance d’avoir pratiqué de nombreux sports étant jeune, et notamment du water-polo. J’ai joué en club pendant 6 ans, j’ai donc encore de bons restes en ce qui concerne la natation ! Je nage quelque fois en piscine, mais je vais concentrer mon entraînement sur la natation en eau libre, en pleine mer ou en lac pour simuler ce que je vais retrouver à Tahiti. Il faut surtout que je retrouve une bonne technique de nage, pour m’économiser au maximum sur les longues distances, et être le plus performant possible.
Pour le Prone, j’ai la chance de surfer toute l’année, cela me permet de ramer régulièrement. Cependant, la rame du Prone n’est pas la même qu’en surf, mais cela reste un bon fond d’entrainement. Je vais devoir surtout m’habituer à la position de rame du Prone à genou, qui m’est peu familière. J’ai déjà réalisé quelques entraînements mais je peine à la tenir sur des longues distances.
Tout ces sports sont complémentaires et procurent des sensations de glisses différentes, je prends donc du plaisir à chaque entrainement ! Ça fait également du bien de s’entraîner sur d’autres supports, lorsque qu’on est concentré toute l’année sur le SUP !

 

 

 

Parle-nous de la destination. La Polynésie, qu’est-ce qui en fait un trip extraordinaire ?

 

C’est un rêve pour tout le monde d’aller en Polynésie. Ce sera pour moi mon deuxième voyage là-bas et je suis vraiment content d’y retourner !
L’ambiance sur ces îles est incroyable ! Les polynésiens sont vraiment adorables ! Ils sont également très forts dans les sports de rame : aller là-bas c’est comme aller au berceau de tous les sports de glisse/rame. Les îles de Polynésie sont toutes parfaites pour pratiquer tous ces sports nautiques : un lagon avec une eau super chaude, coupé des grosses houles, ce qui permet de ramer facilement sur du plat ou avec des légers bumps quand il y a du vent. Il y a aussi des « passes » avec du corail, où déroule des vagues parfaites pour le surf, permettant également d’accéder à l’océan pacifique pour des gros downwinds ou des sorties en pleine mer ! C’est donc le terrain de jeu idéal !

 

 

Watermana

 

 

 

Comment allons-nous pouvoir suivre tes aventures ?

 

J’essaierai de donner un maximum d’informations sur la compétition, le déroulement, les différentes épreuves, et mes ressentis de chaque jour !

Vous pourrez suivre toutes mes aventures sur mon compte Instagram et Facebook, ainsi que sur les stories du compte Instagram OXBOW !

 

 

participez

Partagez vos sessions

1
- Racontez-nous votre dernière session avec vos mots et vos sensations Retour à l'étape 1
2
- Envoyez-nous des photos ou vidéos (de bonne qualité)
3
- A nous maintenant de partager votre session !
Merci de nous raconter votre dernière session (titre et description)
Etape suivante
Merci pour votre contribution à Oxbow Sup !